L’intentionnalité en perspective – Journée d’études du groupe de contact interuniversitaire « Phénoménologie » du FNRS

28 avril 2010

Mardi 4 mai

Université de Liège, Salle de l’Horloge (Bâtiment central, Place du Vingt-Août, Aile des Jésuites, 2e entre-sol)

CONTACT: Sébastien Laoureux – 081-724089 – sebastien.laoureux@fundp.ac.be
INFO: http://www.pheno.ulg.ac.be/gcphen/act/

Programme:

10h Fausto Fraisopi (Husserl-Archiv Freiburg i. Bg.), Questions de co-intentionnalité

11h Louis-Philippe Auger (Université du Québec à Montréal): A. Gurwitsch: Entre phénoménologie et psychologie

12h Repas

14h Dominique Pradelle (Université de Paris 4), Heidegger: critique ou reprise de l’intentionnalité?

15h Laurent Perreau (Université de Picardie Jules Vernes, Amiens), En quel sens peut-on parler d’intentionnalité collective?

16h Samuel Le Quitte (Université de Rennes 1), Un modèle axiologique de l’intentionnalité?


Séminaire des doctorants de l’ED1 – Séance du 6 mai 2010

21 avril 2010

Pour rappel, la participation au séminaire des doctorants fait partie des activités obligatoires de la formation doctorale

ULB, Institut de Sociologie, salle Baugniet

(av. Jeanne 44, 1050 Bruxelles, rez-de-chaussée).

9h30 : accueil des conférenciers

10h : François GERADIN (UCL): « Normativité contextuelle et interculturalité. Vers une  reformulation critique du concept de ‘monde de la vie’ Lebenswelt) »

10H35 : discussion

10h50 : Ophélie Desmons, Lille III : « Peut-on faire l’économie de toute métaphysique en philosophie politique ? La pensée libérale à l’épreuve de la critique communautarienne »

11h25 : discussion

11h40 : Virgilius AMADI (UCL): « Alfred Schutz’s Phenomenology of the Social World and the Concept of the Other »

12h15 : discussion

12h30 : pause-sandwiches

13h30 : Naïma HAMROUNI (UCL): « Quand l’amour commande le travail: les femmes et le ‘care’ dans la société capitaliste »

14h05 : discussion

14h20 : Denis PIERET (ULg): « L’étranger en mouvement, sujet ou objet de droit? »

14h55 : discussion

15h20 : Modestus ANYAEGBU (UCL): « Maimonides and Aquinas. Discussion of Evil and Providence in the Book of Job »

15h55 : discussion et clôture


Chaire Perelman 2009-2010 à l’ULB: Alain de Libera

21 avril 2010

Alain de Libera, Professeur d’histoire de la philosophie médiévale à l’Université de Genève, est le titulaire de la Chaire Perelman (ULB) de
cette année 2009-2010.

Voici le programme de ses cours :

Leçon inaugurale à 16h le mercredi 5 mai, salle Dupréel – ULB

« L’homme ne pense pas » – Mythes et réalités de L’averroïsme latin.

Leçons sur « L’invention du sujet moderne. Une archéologie du ‘sujet cartésien’ » :

Jeudi 6 mai ; 12-14h., local NB 9PHI
Vendredi 7 mai : 9-12h. , local NB 9PHI
Lundi 10 mai : 10-12h. – 16-18h., Local NB 9PHI
Mardi 11 mai : 13-16h., local NB 8MED

Renseignements sur :

http://www.philodroit.be/IMG/pdf/ULB-Affichette-de_Libera-4.pdf


« Des histoires sur l’analogie et la traduction » – Conférence de Douglas HOFSTADTER (Indiana University, Bloomington)

20 avril 2010

L’Université de Liège accueillera, le mercredi 21 avril à 20h, à la Salle académique,

Douglas HOFSTADTER (Indiana University, Bloomington)

pour une conférence intitulée

DES HISTOIRES SUR L’ANALOGIE ET LA TRADUCTION

Douglas Hofstadter est actuellement professeur de science cognitive à l’université d’Indiana et directeur d’un centre de recherche sur les
concepts et les phénomènes cognitifs. Esprit éclectique, ses sujets d’intérêt sont légion : musique, mathématique, traduction (comme le démontre son livre « Le Ton beau de Marot »), arts graphiques, philosophie, conscience, phénomènes auto-référents. Il a été élu en 2009 « fellow » de l’American Academy of Arts and Sciences et membre de l’American Philosophical Society.

Les thèmes chers à Douglas Hofstadter tournent autour de la fluidité de la pensée humaine et du rôle joué par l’analogie dans la cognition. A cet égard, la notion de traduction l’a toujours intéressé. Il parle du reste plusieurs langues étrangères. Traduire un texte, c’est en effet changer la forme donnée à un contenu et s’interroger sur la nature des rapports qui existent entre ce qu’on veut exprimer et la manière de l’exprimer. Cette
interrogation est centrale lorsqu’on s’intéresse à la pensée et plus particulièrement à la pensée analogique puisque là aussi les associations opérées se basent sur des similarités de forme et de contenu, des rapprochements qui remettent en cause les frontières traditionnelles entre la syntaxe et la sémantique.

Entrée libre.

Voir
http://culture.ulg.ac.be/jcms/prod_196711/douglas-hofstadter-boucle-etrange-entre-arts-pensee-et-sciences


POLITIQUES DE LA LITTERATURE: BOURDIEU, SARTRE, FOUCAULT

16 avril 2010

Journées d’étude du Groupe belge d’Etudes Sartriennes (groupe de contact FNRS)

Université de Liège, 29 et 30 avril 2010

Programme:

Jeudi 29 avril

9h30 Jean-François Louette (Paris IV – Sorbonne), « Le deuxième sexe dans Les Mains sales »
10h30 Gianluca Vagnarelli (ULg), « Démocratie et communication littéraire dans Qu’est-ce que la littérature ? de Sartre »
11h30 Jacques Lecarme (Paris III – Sorbonne Nouvelle), « Sartre et Bourdieu: Refus de l’autobiographie, passage à l’acte autobiographique, présence inévitable de Flaubert »
12h30 – 14h Pause midi

14h Jacques Dubois (ULg), « Flaubert analyste de Bourdieu »
15h François Provenzano (FNRS/ULg), « L’ellipse du sujet. Bourdieu et Foucault face à la littérature comme discours »
16h Thomas Bolmain (FNRS/ULg), « Une éthique de la littérature : Foucault, de Kant à Lacan »

Vendredi 30 avril

10 h Daniel Giovannangeli (ULg), « Entre littérature et philosophie. Mallarmé et Derrida »
11h Julien Pieron (FNRS/ULg), « De l' »hermétisme » à l’émancipation – réflexion sur le Mallarmé de Rancière »
12h – 14h Pause midi

14h Philippe Sabot (Lille III), « L’engagement imaginaire de Jean-Paul Sartre »
15h Fabio Caprio Leite de Castro (CAPES/ULg), « Le public et l’esprit objectif chez Sartre »
16h Grégory Cormann (ULg), « « Des muets qui veulent parler ». Politique, langue et littérature chez le dernier Sartre »

Lieu : Université de Liège, SALLE DES PROFESSEURS (ULg, pl. du XX-Août, 7, bât. A1) pour le JEUDI et Salle de l’Horloge, place du XX-Août, 7. Bât. A1 pour le VENDREDI
Contacts : tbolmain@ulg.ac.be ou gregory.cormann@ulg.ac.be


Séminaire de recherche en phénoménologie 2009-2010: Questions d’intentionnalité

15 avril 2010

Université de Liège, du 3 au 7 mai 2010

Pour la 4e année consécutive, l’unité de recherche ‘Phénoménologies’ organise, en collaboration avec l’Ecole doctorale près le FNRS, un séminaire de recherche en phénoménologie d’une semaine complète. Le thème choisi cette année est: « Questions d’intentionnalité. »

Les questions abordées dans le séminaire seront principalement les suivantes.

1) Un premier objectif est d’explorer la grande diversité des interprétations de l’intentionnalité — psychologique, logico-linguistique, existentialiste, etc.– ainsi que la manière dont elles s’articulent entre elles. Pourront être étudiés dans ce cadre, entre autres questions, le statut ontologique du contenu intentionnel (« in-existence intentionnelle » de Brentano, approches meinongiennes, lectures fregéennes de Husserl, etc.), le rapport entre intentionnalité linguistique et intentionnalité non linguistique, l’interprétation existentielle de l’intentionnalité, etc.

2) Ensuite, nous prêterons une attention toute spéciale aux critiques de l’intentionnalité, issues par exemple de l’externalisme et de la philosophie française.

3) Enfin, on s’intéressera au rapport entre conscience et intentionnalité, qui correspond à une préoccupation déterminante dans la philosophie d’aujourd’hui. Faut-il dissocier ces deux concepts (théorie des qualia, fonctionnalisme, etc.) ou au contraire les réunir (thèse de Brentano, Husserl, théories de l’intentionnalité phénoménale)? etc.

PROGRAMME: http://www.pheno.ulg.ac.be/colloques/201005_intentionnalite/pro/

INFO: http://www.pheno.ulg.ac.be/colloques/201005_intentionnalite/

CONTACT: Arnaud Dewalque: a.dewalque[at]ulg.ac.be – Denis Seron:
d.seron[at]ulg.ac.be +32 (0)4 366 55 93

L’assistance au séminaire est libre et sans inscription préalable.

Invitation cordiale à tous!


L’HOMME SÉMIOTIQUE – PRATIQUES ET COMPLEXITÉ UNIVERSITÉ DE NAMUR (BELGIQUE), 19 – 21 AVRIL 2010

12 avril 2010

Sans rechercher « le propre de l’homme », ce colloque entend contribuer à une anthropologie sémiotique entendue comme projet interdisciplinaire des sciences de la culture. Si la sémiotique, en tant que discipline constituée, a naturellement sa place, c’est le sémiotique comme domaine d’objectivité qui sera interrogé, non pas pour constituer des ontologies statiques, mais pour le reconsidérer sous l’angle de l’action, y compris dans ses engagements éthiques. C’est donc l’agir humain, considéré dans sa phylogenèse, son déploiement, sa transmission culturelle, qui sera privilégié.

Alors que les programmes de naturalisation, exploitant les développements des sciences de la vie, ont retrouvé une vigueur
nouvelle, ne pourrait-on, complémentairement ou de manière paradoxale, engager un programme de culturalisation des sciences cognitives ?
L’incidence des facteurs culturels dans les processus cognitifs, même de « bas niveau », a trouvé de multiples confirmations. Naturellement
interdisciplinaire, ce colloque n’a pas pour but de tracer des frontières entre sciences de la vie et sciences de la culture : de
l’éthologie à l’ergonomie, les contributions qui privilégient un recul critique sont les bienvenues – du moment qu’elles s’infléchissent vers
la complexité des pratiques.

Les comportements sont-ils des phénotypes susceptibles d’une détermination génétique ? Les techniques productives (Leroi-Gourhan),
les récits mythiques (Lévi-Strauss), les rituels (Hocart) appartiennent-ils à des domaines séparés, ou sont-ils à reconsidérer au
sein de pratiques complexes, tant « matérielles » que « sémiotiques » ? Qu’il s’agisse de culture matérielle ou de culture « spirituelle », les
pratiques, du travail au jeu, peuvent être abordées comme des performances sémiotiques.

Enfin, comme elles relèvent de la raison pratique, elles n’échappent pas, même pour la transgresser, à une normativité éthique qui reste à
décrire en termes d’engagement.

Le colloque se déroulera en trois grandes sessions successives et articulées : (I) critique des sciences de la culture ; (II) anthropologies et sémiotiques ; (III) objets culturels : création, transmission, interprétation.

COMITÉ D’INITIATIVE

– François RASTIER, Directeur de recherche, CNRS – INALCO, Paris
– Jean GIOT, professeur, Université de Namur
– Emmanuelle DANBLON, Professeur, FNRS – Université libre de Bruxelles

CONFÉRENCIERS INVITÉS

– Jean VANDENHAUTE, Professeur émérite, Université de Namur
– Carlo SEVERI, Directeur de recherches CNRS, directeur d’études EHESS,
Directeur de recherches et d’enseignement au Musée du Quai Branly,
Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France, Paris
– Lucien SCUBLA, chercheur agrégé au CREA, Ecole polytechnique, Paris
– Laurence MEURANT, Chargée de recherches, FNRS – Université de Namur
– Jean LASSÈGUE, chercheur CNRS, directeur-adjoint du Centre de
recherches en épistémologie appliquée (CREA), Ecole polytechnique, Paris
– Jean-Marie KLINKENBERG, Professeur, Université de Liège ; Académie
royale de Langue et de littérature françaises de Belgique.
– Clarisse HERRENSCHMIDT, chercheur CNRS, EHESS, LAS, Paris
– Jeanne FAVRET-SAADA, Directrice d’études, EHESS, Paris.
– Emmanuel DÉSVEAUX, Directeur d’études EHESS (équipe LIAS –
linguistique, anthropologie et sociolinguistique), Adjunct Professor
University of Indiana, Bloomington, professeur invité Université
Humboldt, Berlin
– Yves CLOT, Professeur, Conservatoire national des Arts et Métiers,
Paris

MEMBRES DU COMITÉ SCIENTIFIQUE, OUTRE LES CONFÉRENCIERS INVITÉS

– Pierre LE COZ, Professeur, Université de Marseille, vice-président du
Comité consultatif national d’éthique, Paris
– Arild UTAKER, Professeur, Université de Bergen (Norvège), Maison des
sciences de l’Homme, Paris
– Jacques COURSIL, Professeur émérite, UAG/ Cornell/ Irvine
– Simon BOUQUET, Maître de conférences, Université de Paris Ouest –
Nanterre – La Défense

PATRONAGE SCIENTIFIQUE

FNRS, Bruxelles ; Institut Ferdinand de Saussure.


%d blogueurs aiment cette page :