Chaire de Philosophie FUSL: J. Benoist; 9 et 16/10/2010

La première chaire de Philosophie des FUSL pour l’année académique 2010-2011 sera donnée par le Professeur Jocelyn Benoist sur le thème : « Leçons de philosophie réaliste : de la transparence du vu à la réalité du visible ».

Les conférences auront lieu les mardis 9 et 16 novembre au local P61 (Boulevard du Jardin Botanique, n°43, 1000 Bruxelles) de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h.
Contre le constructivisme, qui fait des objets de purs produits de notre esprit, éminemment relatifs, un certain réalisme invoque l’évidence perceptuelle : la perception nous mettrait bien en contact avec « les choses telles qu’elles sont ». Le but de ces leçons sera de s’interroger sur la signification d’une telle assertion. S’agit-il de trouver dans la perception quelque chose comme un sens soustrait aux fluctuations usuelles du sens ? Ou le constructivisme ne résulte-t-il pas plutôt d’une mauvaise interprétation de ces fluctuations elles-mêmes qui, bien comprises, loin de s’opposer à la réalité des objets de perception, la supposent ? L’approfondissement grammatical de l’enquête sur la perception conduira tout à la fois à mettre en avant la transparence de principe du « vu » au sens (en tout cas à un certain type de sens) qu’on en fait, et la résistance qu’il présente en tant que réalité visible.
Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, Jocelyn Benoist est professeur de philosophie à l’Université de Paris-I Panthéon-Sorbonne, membre de l’Institut universitaire de France, directeur des Archives-Husserl à Paris (ENS-CNRS) et directeur de la collection « Passages » aux Editions du Cerf. Initialement spécialiste de Kant et de Husserl, Jocelyn Benoist a élargi ses travaux à la philosophie autrichienne et puis anglo-saxonne. Aujourd’hui, il travaille essentiellement en philosophie de l’esprit, au carrefour de la phénoménologie et de la philosophie  analytique, et consacre ses recherches à la question du réalisme. Il compte de très nombreuses publications, parmi lesquelles on retiendra notamment « L’a priori conceptuel » (Vrin, 1999), « Les limites de l’intentionnalité » (Vrin, 2005), « Sens et sensibilité: l’intentionnalité en contexte » (Cerf, 2009), et « Concepts : introduction à l’analyse » (Cerf, 2010).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :