Journée d’étude « Dilthey et l’histoire », ULB, 20/09/13

Journée d’étude « Dilthey et l’histoire » – 20 septembre – Université libre de Bruxelles

Le Laboratoire de phénoménologie et d’herméneutique de l’Université libre de Bruxelles et le Centre d’études phénoménologiques de l’Université catholique de Louvain ont le plaisir de vous inviter à assister à la Journée « Dilthey et l’histoire », qu’ils organisent conjointement le 20 septembre 2013, avec le soutien du FRS-FNRS et de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’ULB.

La journée se déroulera à la Bibliothèque du CIERL, avenue Franklin D. Roosevelt, 17 à Bruxelles, à partir de 9 h.

Pour toute question, merci de bien vouloir contacter l’un des organisateurs (Guillaume Fagniez – gfagniez@ulb.ac.be, Sylvain Camilleri – sylvain.camilleri@uclouvain.be)

Présentation

La publication des œuvres complètes du philosophe Wilhelm Dilthey (1833-1911), achevée en 2006, ouvre la voie à une reconsidération profonde de l’œuvre, encore à faire dans le monde francophone. Une image convenue du philosophe fait de lui le précurseur de l’herméneutique contemporaine et le défenseur des « sciences de l’esprit » sur la base d’une procédure de « compréhension » distincte de l’« explication » des sciences de la nature : son apport est ainsi réduit à quelques généralités méthodologiques plus ou moins obsolètes. Dilthey a cependant contribué décisivement à constituer la philosophie au début du xxe siècle, dans le contexte du néo-kantisme dominant et de l’essor de la phénoménologie. Sous la forme d’une « critique de la raison historique », qui entend à la fois fonder la connaissance historique et explorer l’historicité de l’homme, Dilthey a déployé une pensée de l’histoire dont il convient de ressaisir l’originalité. Par-delà les simplifications de la deuxième moitié du xxe siècle – fussent-elles celles de Ricœur ou de Gadamer –, l’actualité de l’œuvre de Dilthey mérite d’être revue, pour elle-même et au bénéfice des débats les plus contemporains en philosophie de l’histoire.

Programme

9 h 15 – Servanne Jollivet (CNRS/Université de Picardie, Amiens) : Genèse et enjeux du projet diltheyen d’une « critique de la raison historique »

10 h 05 – Arnaud Dewalque (Université de Liège) : La querelle autour d’une fondation psychologique des sciences historiques

11 h 10 – Jean-Claude Gens (Université de Bourgogne, Dijon) : La pensée de l’histoire dans la philosophie diltheyenne de la vie

12 h – Guillaume Fagniez (Université libre de Bruxelles/Bergische Universität Wuppertal) : La doctrine diltheyenne des visions du monde : une philosophie de l’histoire ?

14 h 30 – Sylvain Camilleri (Université catholique de Louvain/Université Montpellier III) : Histoire et religion. Dilthey lecteur de Ferdinand Christian Baur

15 h 20 – Daniel Creutz (Albert-Ludwigs-Universität, Fribourg en Brisgau) : Wilhelm Dilthey et le futur passé de l’historisme

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :