Nathalie Gillain, « Fourmillement et coq-à-l’âne dans l’écriture d’Henri Michaux », FUSL, 13/12

Dans le cadre du séminaire « Limites et frontières » du Centre Prospéro        www.centreprospero.be
Nathalie Gillain est Docteur en langues et littératures françaises et romanes. Elle est chargée de cours invitée à l’Université de Namur ainsi qu’à l’Université Saint-Louis – Bruxelles. La conférence aura lieu à 14h00 au Local P61.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :