Appel d’offre pour une bourse post-doctorale de 24 mois « Libre arbitre et causalité », UCL

Appel d’offre pour une bourse post-doctorale de 24 mois « Libre arbitre et causalité »

1. Contexte institutionnel

Dans le cadre d’un projet de recherche ‘Action de Recherches Concertées’ (ARC) sur le thème « Causalité et libre arbitre », une bourse post-doctorale est ouverte à l’Université catholique de Louvain. La recherche s’inscrit dans le cadre d’un projet interdisciplinaire coordonné par Bernard Feltz (Philosophie des sciences, Institut supérieur de Philosophie, Louvain-la-Neuve) et Marcus Missal (Neurosciences, Institute of Neurosciences, Bruxelles). Le chercheur sera principalement localisé à l’Institut supérieur de Philosophie (Louvain-la-Neuve).

2. Contexte théorique

La question du libre arbitre connait de vifs débats en particulier en dialogue avec les neurosciences et les sciences cognitives. Une thèse devient dominante dans les milieux de la recherche en neurosciences qui consiste à considérer le libre arbitre comme pure illusion, associée à une conception d’un comportement humain fondamentalement déterminé par les contraintes biologiques et sociétales. Spinoza est souvent une référence décisive dans ce genre d’interprétations. Le projet de recherche s’inscrit dans une hypothèse de travail qui, au contraire, donne place à un libre arbitre effectif. Les recherches les plus récentes sur la plasticité neuronale en lien avec les pratiques langagières ouvrent la voie à une conception de l’humain où le langage n’est pas pur épiphénomène et où la culture a un impact sur la structure du cerveau lui-même. Ces perspectives appellent approfondissement. D’une part, les liens entre plasticité neuronale et impact du langage devront être précisés, tant sur le plan neurologique qu’en lien avec les conceptions du langage mises en œuvre. D’autre part, le rapport à la causalité dans les neurosciences devra étudier la possibilité d’une causalité mentale en lien avec l’activité du cerveau.

3. Profils souhaités : Libre arbitre, causalité mentale et cerveau

Doctorat en philosophie, orientation philosophie analytique du langage et/ou philosophie de l’esprit.

Une compétence dans le domaine des neurosciences et/ou des sciences cognitives et/ou de la linguistique.

Langue : français et anglais souhaités

4. Dossier de candidature

CV, lettre de motivation et projet de recherche de maximum 2 pages. Lettres de recommandation souhaitées. Envoi à bernard.feltz[at]uclouvain.be

5. Délais

Toute candidature est à introduire avant le 27 novembre 2015. Début de la bourse : 1er janvier 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :