Michel Molitor, Conférence « Visions et propositions pour un monde plus juste », 03/12, UCL

Le jeudi 3 décembre à 19h30 (UCL – auditoire MONT11), le Prof. Michel Molitor, grand spécialiste de l’université, livrera son analyse des enjeux et défis qui s’annoncent pour les universités de demain. Michel Molitor est sociologue, professeur émérite de l’UCL, et ancien vice-recteur aux Affaires académiques.

Pour des raisons de sécurité, le public doit s’inscrire au préalable via ce formulaire. L’inscription est gratuite. Un contrôle d’identité sera effectué à l’entrée de l’auditoire. N’oubliez donc pas de prendre avec vous la pièce d’identité que vous renseignerez dans le formulaire !

Initié grâce à l’appui du Secteur des sciences humaines (SSH), destiné principalement aux étudiants mais ouvert à l’ensemble de la Communauté universitaire, le cycle de conférences « Sociétés en changement / Changing Societies » entend permettre à de grandes figures intellectuelles, issues des sciences sociales, de transmettre aux étudiants leurs « visions et propositions pour un monde plus juste ». Préparée et animée par les organisations étudiantes, cette initiative souhaite favoriser la rencontre entre des figures majeures de la scène intellectuelle et la jeunesse universitaire, au-delà de la diffusion d’une parole d’expert.

La conférence du Prof. Molitor constitue le quatrième volet du cycle « Sociétés en changement ». Les conférences précédentes ont été données par les Prof. Saskia Sassen, Judith Butler et Boaventura de Sousa Santos.

L’université à la croisée des chemins (Résumé – Michel Molitor)

Les universités sont aujourd’hui l’objet de multiples spéculations et de divers débats. On les interroge sur leur fonctionnement, leur production et leur efficacité. Les universités sont devenues des organisations complexes qui font l’expérience de multiples rationalisations. Le fonctionnement des universités fait l’objet d’investissements importants alors que l’on débat peu des missions qu’elles sont censées poursuivre.

L’objectif de cet exposé est de s’interroger sur certaines contraintes qui marquent aujourd’hui le monde des universités et pèsent sur leurs missions. L’idéal n’est pas de faire revivre les universités du passé, mais d’examiner la manière dont les caractères qui les ont fondées (autonomie par rapport au pouvoir, débat d’idées, éducation et transmission culturelle, constitution d’un milieu professionnel original, libre recherche,…) constituent encore des composantes ou des objectifs de leur action. Leur actualisation dans un contexte inédit pourrait-elle contribuer à un renouveau de l’action universitaire ?

Après avoir brièvement identifié la manière dont s’est construit le visage des universités à travers l’histoire, on interrogera l’évolution de leurs fonctions constitutives, enseignement et recherche. La diversification et la complexification des universités créent un besoin nouveau d’intégration qui sera assumé par une troisième « fonction » transversale à toute l’organisation, le gouvernement et la gestion, à l’origine d’exigences inédites et pesant d’un poids significatif sur l’ensemble de l’université. Dans les conclusions, l’auteur proposera au débat, sur base de son expérience et de ses observations, quelques pistes qui concernent l’UCL d’aujourd’hui.

Plus d’information auprès de : Mme Stéphanie Lorent, responsable de la Cellule « Événements » (IACS). Tél : 010 47 94 05
stephanie.lorent[at]uclouvain.be

Entrée libre sous réserve d’inscription sur la page Facebook: https://www.facebook.com/events/969039046473412/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :