Journées de recherche « Image et langage », 12-13/05, ULg

« Cher(e)s collègues,

J’ai le plaisir de vous inviter aux journées de recherche consacrées à la théorie de l’image contemporaine (« Bildwissenschaft »), jeudi et vendredi prochains (12-13 mai), à l’Université de Liège (salle de l’Horloge). Vous trouverez l’affiche-programme via le lien ci-dessous. Ces journées sont organisées dans le cadre des activités du groupe de contact FNRS « Iconologies ». Vous êtes toutes et tous les bienvenu(e)s.

Bien cordialement,

Maud Hagelstein »

IMAGE ET LANGAGE

Depuis les années 1990, face à la prolifération des images dans nos sociétés, la théorie du visuel s’est renouvelée en se déployant de manière transversale sur de nouveaux territoires disciplinaires et en développant un arsenal conceptuel inédit. En plus des propositions théoriques innovantes qu’il génère, ce domaine émergeant connaît des implications pratiques importantes.

Du point de vue de son ancrage philosophique, la théorie de l’image actuelle puise ses principales ressources conceptuelles dans l’iconologie critique – discipline d’interprétation des images inaugurée en 1912 par le théoricien de l’art Aby Warburg (1866-1929), nourrie par la philosophie des formes symboliques de Ernst Cassirer (1874-1945), et systématisée par Erwin Panofsky (1892-1968) dans ses Essais d’iconologie (1939), notamment. Mais depuis la fin des années 1980, cet héritage est mis en question par des chercheurs qui veulent donner au concept d’iconologie un sens plus actuel. Les critiques généralement adressées par les théoriciens contemporains à la méthode iconologique s’articulent le plus souvent autour du problème de la prédominance du paradigme langagier. Peut-on étudier la logique du visuel en dehors de toute référence au langage et à sa syntaxe propre ? En quoi une proposition visuelle diffère-t-elle d’une proposition langagière ?

Le débat autour de l’iconic turn (tournant iconique) pourra être repris et analysé comme débat programmatique pour la théorie de l’image. Les défenseurs du tournant iconique pensent renverser la domination du paradigme langagier pour l’interprétation des images. Plutôt que de se concentrer exclusivement sur l’étude des contenus symboliques, il importe à leurs yeux de se concentrer sur ce qui fait la spécificité intrinsèque de l’image et de montrer comment sa matérialité affecte directement la production du sens. Contre la sémiotisation excessive des formes d’expression visuelle, il faudrait donc affirmer une fonction intransitive des images, c’est-à-dire redonner à l’image une épaisseur propre, qui ne renvoie qu’à elle-même. Dans un second temps, pour assouplir les positions parfois rigides de ce débat, on pourra chercher à dépasser le scepticisme langagier (l’idée que le langage manque inévitablement le caractère sensible de l’image), en présentant des modèles qui n’opposent pas frontalement image et langage.

Affiche : Image et langage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :