Journées d’étude, « Éclats du ‘rien’ en phénoménologie », 24-25/10, ULB

« Chèr(e)s et chers Collègues,
Chèr(e)s ami(e)s de la philosophie,

J’ai le plaisir de vous convier aux deux journées d’étude consacrées à l’étude de la question du « rien » en phénoménologie que j’organise dans le cadre des travaux du laboratoire de phénoménologie et d’herméneutique de l’Université libre de Bruxelles, groupe de recherche intégré au Phi.

Elles s’y tiendront les 24 et 25 octobre prochains.

Veuillez trouver ci-joint le programme de nos travaux.

Au plaisir de vous y rencontrer,
Cordialement
Antonino Mazzù »

 

Programme

Lundi 24 octobre
Salle Janne, Institut de Sociologie, 44 av. Jeanne, 15ème étage
8 h 45 -­ 9 h 15. Accueil des participants.

Présidence : Guillaume Fagniez
9 h 15 -­ 9 h 30. Antonino Mazzù (Université libre Bruxelles)
Quelques mots d’introduction
9 h 30 -­ 10 h 15. Philippe Grosos (Université de Poitiers)
« Le rien, phénomène intotalisable »
10 h 15 -­ 11 h 00. Olivier Malherbe (FNRS/Université libre de Bruxelles)
« Ingarden et l’être intentionnel : un indispensable presque rien »
11 h 30 -­ 12 h 15. Delia Popa (Université catholique de Louvain)
« Le rien de l’imagination : le phénomène et son apparence »
12 h 15 -­ 13 h 30. Déjeuner.

Salle de projection de la Maison des Arts, 56 av. Jeanne, 2ème étage.
Présidence : Anne-Marie Roviello
14 h 00 ­- 14 h 45. Sylvaine Gourdain (Université saint Louis ­ Bruxelles)
« Le rien dans la phénoménologie heideggerienne de l’inapparent »
14 h 45 ­- 15 h 30. Juliette Simont (FNRS/Université libre de Bruxelles)
« Sartre : l’épreuve de la guerre et la découverte de la subjectivité comme néant »
16 h 00 ­- 16 h 45. Robert Alexander (Université libre de Bruxelles)
« Ogkorythme du rien. Vers une métaphysique phénoménologique fondamentale »

Mardi 25 octobre
Salle Janne, Institut de Sociologie, 44 avenue Jeanne, 15 ème étage.
Présidence : Guillaume Fagniez
9 h 00 ­- 9 h 45. Diego D’Angelo (Julius-Maximilians-Universität Würzburg)
« Not Things, but not Nothing. Merleau-Ponty’s Phenomenology of ‘Imperception’ and the Art of Lee Ufan »
9 h 45 -­ 10 h 30. Bruno Leclercq (Université de Liège)
« De tout et de rien. Maximalité et minimalité (intensionnelle ou extensionnelle) sont-elles elles-mêmes des objets ? »
10 h 30 ­- 11 h 15. Sibylle Gérain (Université Domuni/Université libre de Bruxelles)
« Essence du phénomène et réduction phénoménologique : la question du néant chez Michel Henry »
11 h 30 -­ 12 h 15. Christo Datso (Université libre de Bruxelles)
« La question du ‘rien’ aux limites de l’oeuvre de Hannah Arendt »
12 h 30 -­ 13 h 45. Déjeuner

Salle Janne, Institut de Sociologie, 44 avenue Jeanne, 15 ème étage.
Présidence : Robert Legros
14 h 00 ­- 14 h 45. Éric Clemens (Bruxelles)
« Le cri de la différance fondamentale »
14 h 45 -­ 15 h 30. Alexander Schnell (Université de Wuppertal)
« De la négativité en phénoménologie (‘phénoménologie générative’ vs. ‘nouveau réalisme’)

Avec le soutien de la Faculté de philosophie et sciences sociales de l’ULB, le Centre Phi et le groupe de contact du FNRS en phénoménologie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :