Séminaire, « Forme, formation, déformation », 2016-2017, FUSL

19 septembre 2016

« À partir de cette année académique 2016-2017, le séminaire principal du Centre Prospéro sera consacré au thème « Forme, formation, déformation ». L’argumentaire du séminaire est disponible via le lien suivant : http://centreprospero.be/node/266.

Voici le programme de cette année :

– 21 octobre 2016 : William Marx (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) – « Problèmes de la forme en littérature »

– 18 novembre 2016 : Olivier Tinland (Université Paul Valéry – Montpellier3) – « Les usages de la forme : hypostases, dualismes, contextes »

– 2 décembre 2016 : Séance de travail interne

– 13 janvier 2017: Jeanne-Marie Roux (Université Saint-Louis – Bruxelles) – « Comprendre la forme à partir de la théorie des modèles. Une lecture de René Thom »

– 24 février 2017 : Séance de travail interne

– 24 mars 2017 : Bruno Ambroise (CNRS, Université de Picardie Jules Verne) – « Les énoncés performatifs, entre formules et contextes socio-institutionnels. Remarques sur le format et le statut des conditions de l’efficacité discursive  »

– 21 avril 2017 : Dominique Maingueneau (Université Paris-Sorbonne) – « Paratopie et création littéraire »

– 5 mai 2017 : Luc Vancheri (Université Lyon 2) – « Réflexions sur ce que le cinéma a fait à la forme (et inversement) »

– 19 mai 2017 : Anne Bardet (Université Saint-Louis – Bruxelles) – « Qu’est-ce qu’une forme historique ? Plaidoyer pour une morphologie du mouvement chez Ortega y Gasset »

– 1 et 2 juin 2017 – Colloque « Les formes poétiques de la vie. Performativité, réflexivité, modernité dans le romantisme »

Toutes les séances ont lieu au P61 (USL-B, 43, Boulevard du Jardin botanique), de 14 à 17 h.

Prof. Laurent Van Eynde »

Publicités

Séminaire, ARC « Philosophie critique de l’à-venir : temporalité, imagination, utopie », 2016-2017, FUSL-UNamur

15 septembre 2016

« L’ARC « Philosophie critique de l’à-venir : temporalité, imagination, utopie », qui réunit le Centre Prospéro. Langage, image et connaissance de l’USL-B et le Centre ESPHIN de l’UNamur, poursuivra ses travaux cette année avec un séminaire centré successivement sur deux ouvrages.

D’octobre 2016 à janvier 2017, le séminaire sera consacré à Idéologie et utopie de Karl Mannheim.

De février 2017 à mai 2017, le séminaire sera consacré à Utopiques : jeux d’espaces de Louis Marin.

Chaque séance comprendra un exposé d’un membre du Centre Prospéro et un exposé d’un membre d’ESPHIN.

Voici l’agenda d’octobre 2016 à janvier 2017 (toutes les séances ont lieu de 14 à 17 h) :

28 octobre 2016, USL-B, local 4015 : Anne Bardet (Prospéro) et Louis Carré (ESPHIN)
25 novembre 2016, UNamur, local L31, : Sylvaine Gourdain (Prospéro) et Amaury Delvaux (ESPHIN)
16 décembre 2016, USL-B, local 4015 : Laurent Van Eynde (Prospéro) et Sébastien Laoureux (ESPHIN)
20 janvier 2017, UNamur, local L57 : Emilie Ieven (Prospéro) et Simon Wolfs (UNamur)

(Adresses des locaux : USL-B : 119 rue du Marais, 1000 Bruxelles ; UNamur : 61 rue de Bruxelles, 5000 Namur)

Le programme de février à mai 2017 sera communiqué ultérieurement.

Laurent Van Eynde »


Chaires de philosophie (École des sciences philosophiques et religieuses), 2016-2017, FUSL

12 septembre 2016

« Cher(e)s collègues, cher(e)s ami(e)s,

Vous trouverez ci-joint le programme 2016-2017 des chaires de philosophie proposées par l’École des sciences philosophiques et religieuses de l’Université Saint-Louis – Bruxelles.

Les chaires ont lieu à chaque fois le lundi et le mardi, de 9.30 à 12.30 et de 14 à 17 h.

Nous aurons le plaisir de recevoir cette année :

– Marielle Macé (CNRS, EHESS, New York University), les 24 et 25 octobre 2016 : « La vie qualifiée »
– Gérard Mairet (Paris VIII), les 28 et 29 novembre 2016 : « Le caractère philosophique des Européens »
– Pierre-Henri Castel (CNRS), les 23 et 24 janvier 2017 : « Du mal »
– Jocelyn Benoist (Paris I), les 15 et 16 mai 2017 : « Les normes et le réel »
– Dominique Bourg (Université de Lausanne), les 12 et 13 juin 2017 : « Variations autour de l’idée de transcendantal : spiritualité et métaphysique à l’âge de l’anthropocène ».

Vous trouverez tous les détails (horaires, titres, résumés etc.) en cliquant sur le lien suivant : http://www2.usaintlouis.be/public/comcom/chairesdephilosophie_2016-2017.pdf

Laurent Van Eynde »


Philippe Descola, chaire de philosophie « Enquête sur la métaphysique des autres », 13-14/06, FUSL

6 juin 2016

« Cher(e)s collègues,

L’École des sciences philosophiques et religieuses aura l’honneur de recevoir la semaine prochaine M. Philippe Descola (Collège de France, EHESS) pour la chaire de philosophie qu’il a intitulée « Enquête sur la métaphysique des autres « . L’horaire de cette chaire est le suivant : lundi 13 juin, de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00 ; mardi 14 juin, de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00.

Vous trouverez ci-joint, en annexe, le programme complet des chaires de philosophie de l’année 2015-2016, où figure notamment la présentation détaillée de la chaire de M. Descola.

http://www.usaintlouis.be/fr/pdf/annexe/philo1516.pdf

La participation à cette chaire est libre et gratuite.

En espérant le plaisir de vous y rencontrer, je vous adresse mes cordiales salutations.

Pour l’École des sciences philosophiques et religieuses,
Raphaël Gély »


André Orléan, chaire de philosophie « L’économie appartient aux sciences sociales », 30-31/05, FUSL

30 mai 2016

« Cher(e)s collègues,

L’École des sciences philosophiques et religieuses aura l’honneur de recevoir cette semaine M. André Orléan (CNRS, EHESS) pour la chaire de philosophie qu’il a intitulée « L’économie appartient aux sciences sociales ».

L’horaire de cette chaire est le suivant : lundi 30 mai, de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00 ; mardi 31 mai, de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h00.

Vous trouverez ci-joint, en annexe, le programme complet des chaires de philosophie de l’année 2015-2016, où figure notamment la présentation détaillée de la chaire de M. Orléan. http://www.usaintlouis.be/fr/pdf/annexe/philo1516.pdf

La participation à cette chaire est libre et gratuite.

En espérant le plaisir de vous y rencontrer, je vous adresse mes cordiales salutations.

Pour l’Ecole des sciences philosophiques et religieuses,

Raphaël Gély »


Journée d’étude « Phénoménologies de la temporalité, théories de l’historicité », 27/05, UNamur-FUSL

19 mai 2016

« Dans le cadre du projet de recherche ARC « Philosophie critique de l’à-venir. Temporalité, imagination, utopie », qui réunit l’Institut ESPHIN de l’Université de Namur et le Centre Prospéro. Langage, image et connaissance de l’Université Saint-Louis – Bruxelles, nous avons le plaisir de vous inviter, le 27 mai prochain, à la journée d’étude « Phénoménologies de la temporalité, théories de l’historicité ».
En espérant avoir le plaisir de vous rencontrer à cette occasion.

Bien cordialement

Sébastien Laoureux (UNamur) & Laurent Van Eynde (USL-B) »
PROGRAMME

10h00 : Christophe Bouton (Université Bordeaux Montaigne) : « La théorie critique de l’histoire entre analytique existentiale et épistémologie historique : Heidegger, Koselleck et Ricoeur »

11h30 : Florence Hulak (Université de Paris 8) : « La connaissance historique est-elle une pratique intersubjective ? »

14h00 : Laurent Perreau (Université de Picardie Jules Verne) : « Le sens de l’histoire selon Husserl »

15h30 : Jean-Claude Monod (CNRS/UMR 8547, Archives Husserl) : « Temps du monde et crise de l’histoire – Husserl, Heidegger, Blumenberg »

Le lieu: Université de Namur, Salle du Conseil (6ème étage, Faculté de Philosophie et lettres, 1 rue Grafé, 5000 Namur).

ARGUMENT

– Le but de cette journée sera de croiser deux perspectives sur le temps et sur l’histoire tout comme de s’interroger sur leurs potentialités respectives. La première perspective s’inscrit dans la lignée des traditions phénoménologiques (Husserl) et herméneutiques (Heidegger et Gadamer). Elle consiste à appréhender le temps depuis le foyer des actes intentionnels d’un sujet qui, pour être constituant, n’en est pas moins profondément marqué en retour par la structure de la temporalité. La seconde découle des différentes théories de l’histoire qui, après avoir définitivement pris congé des philosophies de l’histoire, ont souhaité aborder la question du temps et de l’histoire à partir du travail historiographique. Depuis les réflexions de l’Ecole des Annales (Braudel, Bloch), de l’épistémologie historique (Canguilhem, Bachelard, Foucault) ou encore de l’histoire sémantique (Koselleck, Blumenberg, Jauss), l’histoire apparaît moins comme étant liée à l’expérience du temps vécu comme un processus dont la rationalité propre ne dépend pas ultimement d’une quelconque subjectivité. Il est vrai que ces deux perspectives s’accordent sur le fait que le temps historique n’est en rien assimilable au temps cosmologique. Le temps historique a ceci de spécifique par rapport au temps naturel qu’à travers lui se maintient un irréductible écart entre « le champ de l’expérience » et « l’horizon d’attente ». Il se manifeste au travers d’une conscience historique « au double sens de conscience de faire l’histoire et conscience d’appartenir à l’histoire » (Ricoeur). Néanmoins, l’historicité du temps est abordée différemment selon qu’on accentue en lui le temps vécu de la subjectivité ou le temps d’un processus de rationalité objective opérant pour ainsi dire dans le dos des consciences. L’objectif de cette journée sera dès lors de croiser ces deux perspectives et de questionner leur légitimité respective afin d’enrichir une série de débats autour du temps et de l’histoire. Qu’en est-il de la continuité et de la discontinuité du temps historique à partir de ces deux approches ? Comment comprendre à partir d’elles la dialectique entre le structurel et l’événementiel, entre le synchronique et le diachronique ? Il s’agira également de prendre au sérieux les différentes tentatives de concilier ces perspectives phénoménologiques et historiographiques, à l’instar par exemple des idées avancées, d’une part, par Paul Ricoeur, de placer le récit dans l’entre-deux du temps vécu et du temps historique et, d’autre part, par Jan Patocka, de comprendre l’historicité à partir de l’émergence d’une problématicité venant mettre à mal notre rapport « naturel » au monde.


« Faire Langage-Image »

15 novembre 2009

Le SIRL (Séminaire Interdisciplianire de Recherches Littéraires) des FUSL consacrera ses séances 2009-2010 au thème « Faire Langage-Image ».

Le programme complet est disponible dans ce document: ProgrammeSIRL2009-2010


%d blogueurs aiment cette page :